8 Comments

  1. Bob Drop

    OOOoooh oui je ne sais que trop bien ce que tu ressent . Je vis la même chose souvent et c’est dure mais c’est comme tout, jamais lacher . Si le fluide créateur était toujours là ça se serait .
    Nombre de fois à se retrouvé seul devant la mpc à plus trop savoir quoi faire après avoir travailler 2h et que ton son sonne comme du carton plastique . C’est ça le beatmaking faut croire . Aller courage !!! Tu tachète deux ou trois rarétés 33 tours avec du sample qui demande qu’a être découpé et c reparti .

  2. c’est le cas pour quasiment tous les mecs qui tentent d’être créatif à chaque son.

    T’arrive pas à faire quelque chose qui te convient pendant une période, puis d’un coup venu de nul part, tu sorts un putain de son.

    Allez courage.

  3. Chris

    De passage, vu que je me sent concerné par ton article

    Des fois il vaut mieux se poser la tête ailleurs et faire autre chose pour se changer les idées

    Moi, ça me fait du bien au crane, et quand je retourne sur ma MPC je suis content de la retrouver et je deviens du coup plus productif

  4. Salut chris,

    Et bien c’est exactement ce que j’ai fais. Et lorsque je me suis remis sur ma MPC, ça a été un grand moment!

  5. gaston

    idem pour moi l inspiration n est jamais constante il y a un moment pour tout je pense il faut apprendre a le respecter. Le melange de la vie crée cette inspiration naturel .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *