Homecore : 20 ans après

C’est l’histoire d’une marque de fringues qui émergea dans les années 90′ au rythme du hip-hop de l’époque.

HOMECORE LOGO

Tout se passait à Châtelet, rue de la ferronnerie. Je me rappelle les missions le week-end pour choper l’iconique sweat « Big H » ! 500 francs à l’époque ! Une fortune ! Mais tellement canon ! C’était le milieu des années 90′, j’avais une quinzaine d’années et me bourrais au rap !

BIG H Homecore

Homecore émergeait en même temps que toutes ces marques de streetwear, Triiad, Com8 etc… Mais elle avait quelque chose de différent. Une âme. Une atmosphère. Un truc qui la plaçait sur un pied d’estale par rapport aux autres.

1/ Le style
2/ La qualité
3/ Les quantités limités
4/ Le rapport à la culture urbaine underground

Ses pubs mythiques avec Joey Starr et Julia Chanel pour faire la promo et l’underground de l’époque en fer de lance avec JR, Kim Chapiron, Oxmo Puccino etc… en ont définitivement fait une marque emblématique d’une époque mais aussi d’une culture.

ffa7133c3a6ac4a06f72cebead56cfac

Homecore, c’était les prémices des « Pop Up Store » d’aujourd’hui où tous les bobos parisiens se ruent. Sauf que c’était à châtelet, dans une toute petite boutique, que c’était hip hop et que l’on était bien loin de la mode des boutiques éphémères qui poussent de partout avec leur design d’intérieur qui ressemble à des hôpitaux.

En plus des fringues qui défonçaient tout, il y avait de la musique avec la sortie de Homecore L’Album (sorti chez MKO Recordz) ou encore des bijoux. C’était l’émulation créative constante !

visuel-homecore-album-visuel-

Et puis, il y a une dizaine d’années la marque à pris un nouveau virage en s’éloignant un peu du streetwear pour une ligne de vêtements plus chic, parfaitement bien coupés, mais en gardant quand même son identité et ce côté urbain qui l’habite depuis sa création.

Le logo aussi évolua, passant de la flamme et la croix aux aspérités inflammables et toxiques à un logo plus épuré et centré sur le corps.

702_logo-homecore

 

Loin de la haute couture ou de ses marques qui se veulent haut de gamme avec des produits merdiques et chers (je pense à Sandro, The Kooples etc…) et sans aucunes personnalité qui plus est, Homecore à su évoluer avec son temps et son environnement sans se laisser enfermer dans un univers et à su prendre un temps d’avance.

C’est bien simple, c’est ma marque de référence depuis des années, que dis-je depuis 1995 et mon premier Big H encore à la maison.

Et je ne suis pas près d’en changer !

Homecore Etiquette

3205578-4586735

M2016_11212417790_Gris_1

Laisser un commentaire