La source musicale…

La source sonore utilisée pour faire des sons étant notre matière première au même titre que la pierre pour le sculpteur, celle-ci doit être de la meilleure qualité possible afin d’obtenir un résultat optimum.

Il existe un bon nombre de format numérique représentant une source sonore (musique, bruit, voix…) du .WAV au MP3 en passant par le .WMA. Mais qu’est ce qui les différencient ?

Ces différents formats sont classés en 3 catégories principales:

1) Sans compression de données, comme WAV, BWF, AIFF, AU, RAW, PCM

2) Compressé mais sans pertes audibles de données à la décompression, comme FLAC, Monkey’s Audio (.APE), WavPack (.WV), Shorten, (Tom’s lossless Audio Kompressor (.TAK), (.TTA), ATRAC Advanced Lossless, Apple Lossless et Windows Media Audio Lossless (WMA Lossless).

3) Compressé avec pertes, comme MP3, Vorbis, Musepack, AAC, ATRAC et Windows Media Audio (WMA), etc.

Sont donc à bannir d’office l’ensemble des formats compressés avec pertes comme le AAC, WMA et bien sûr MP3 (le MP3 est un format compressé avec pertes puisque sont supprimés lors de la compression les aigues et les graves les plus hauts et les plus bas, à priori inaudibles)

Privilégié le WAV, un peu plus lourd (normal puisque plus d’informations) ou le AIFF qui se trouve aussi sur le web, mais pas le MP3.

Je sais bien que ce format est très facile d’accès avec le téléchargement (le plus répandu), qu’il est bien moins onéreux que le vinyle et prend beaucoup moins de place mais si vous commencez avec une source sonore de qualité médiocre, que vous la faites passer dans des tuyaux, mettez des effets par-dessus, vous risquez d’être déçu…

Donc pour un meilleur résultat, optez pour une source de qualité 😉 .

Laisser un commentaire