Le Vinyle du Week-End #43

Le soleil revient et ce n’est pas sans joie que je ressorts quelques disque de reggae du placard…

Petit flashback dans mes années reggae, et voilà que je tombe sur un album, mais pas celui de n’importe qui, d’Alton Ellis, l’un des rois du Rocksteady, d’ou son surnom: The Godfather of Rocksteady!

Né en 1938 à la Jamaîque (Trenchtown), décedé en 2008 à Londres, Alton Ellis à commencé sa carrière en pleine période Ska chez Studio One avant de rejoindre l’autre grande maison de disque reggae Treasure Island (avant de revenir finalement chez Studio One).

Ce qui le différencie des autres chanteurs de ska, c’est son style, plus lent, plus doux, plus mélodieux qui lui vient d’une session d’enregistrement où son bassiste absent, il demanda à Jackie Mittoo de jouer la ligne de basse.
Celui-ci ne pouvant suivre le rythme de la musique avec sa main gauche, obligea Alton Ellis à s’adapter et ralentir son chant. Son style était né.

Sorti chez Coxsone, avec évidemment Clement Coxsonne Dodd à la production, ce troisième album sorti en 1969 est un concentré de ce que sais faire Alton Ellis entre Rocksteady et Soul.
C’est rythmé mais rond, on sent se mouvement du reggae, cette mélancolie et en même temps cette révolte. Toutes ses émotions qui font de cette musique l’une des plus belle.
Le son qu’il faut par ce temps!

Un très bel album qui vous pourrez trouver sur le net entre 12 et 20 euros contenant ce genre de pépite comme Wilow Tree:

Laisser un commentaire