Le Vinyle du Week-End #50

Pour ce 50ème Vinyle du Week-End, j’ai sorti un disque de derrière les fagots…

Un de ceux qui ne paye pas de mine par la pochette (et c’est d’ailleurs pour elle et ses couleurs que j’ai pris ce disque), mais qui renferme pépite sur pépite.
Le tout premier Billy Stewart, I Do Love You, version originale de 1965!

C’est bien simple, ce disque n’a pas une seule chanson moyenne. Chacune d’entre elles est un petit bijou musical.

Count Me Out, A Fat Boy Can Cry, I Do Love You etc… toutes sont mélodieuses, chaleureuses, entre soul et R’n’B. Des chansons d’amour évidemment, mais loin des balades ennuyeuses des années 70′.

C’est rythmé, les cuivres sonnent bien, le clavier sur Strange Feeling est parfait et la voix de Billy Stewart est juste excellente.

Quand j’écoute ce disque, j’ai l’impression d’être dans un café aux fins fond des états unis avec une odeur de vieux whisky et un jukebox qui tourne…

Un disque que j’ai découvert il y a quelques mois et que je ne me lasse pas d’écouter.

Laisser un commentaire