Le Vinyle du Week-End #70

Punaise! Un mois sans un billet! ça passe à une vitesse!
Bon, faut dire que j’ai pas eu beaucoup de temps ces dernières semaines…

Et ce week-end, c’est avec un classique, un indémodable, un indispensable que je reviens.

Avec ce temps, beau et froid (j’adore ce temps!) j’aime me mettre un bon vinyle de soul à l’ancienne, bien chaud, avec un petit bâtonnet d’encens et bosser tranquillement.

Et pour accompagner ce dimanche studieux, c’est le Pasteur Al Green qui va me tenir compagnie avec l’un des plus grands album de soul qui soit: Let’s Stay Togather!

Cette chanson est pour moi l’une des plus belles (avec Killing Me Softly, I How Have Nothing, You are Everything ou Don’t Let Me Be Misunderstood… 🙂 ) de soul.

Mais l’album alors? Et bien, c’est une redécouverte à chaque écoute.

Sorti en 1972, il se place à l’époque 8ème au classement album USA. Le single est lui tout simplement 1er! C’est un petit chef d’œuvre musical.

Clairement influencé par des artistes comme Solomon Burke, Sam Cook ou Ray Charles, Al Green qui a eu un début de carrière un peu délicat affirme sa voix et son rythme sur ce 9 titres aux harmonies musicales cuivrées et à la voix à la fois chaude et légèrement haute .

Les morceaux comme Old Time Lovin ou How Can You Mend a Broken Heart sont de purs moments de douceur. Délicats, mélodieux, suaves, des morceaux pour amoureux… Justes sublimes.

Cet album est réédité régulièrement et se trouve assez facilement, même en original il doit pouvoir se trouver à un prix honnête.

Et puis franchement, la question ne se pose pas, c’est plus qu’un classique. Impossible de ne pas l’avoir (et encore moins de ne pas l’avoir écouté…)

 

Laisser un commentaire