Lunatic: Juste Explosif!

Le temps de partir deux semaines en vacances et quand je rentre, les bacs se voient remplis de trois nouvelles pépites.
Par pépites j’entends, My Beautiful Dark Twisted Fantasy de Kanye West, Man on the Moon II de Kid Cudi et Lunatic de Booba.

Trois albums qui méritent bien plus qu’un simple retournage de pochette entre deux rayon du Virgin des Champs…

Commençons par le dernier album de Booba, les autres suivront bientôt…

Avant d’être l’un des rappeurs français vendant le plus d’albums, Booba c’est à mon sens tout une histoire. Un symbole pour toute une génération. L’un des rares rappeurs à déchaîner autant les passions.
Entre ceux qui regrettent l’époque de son duo avec Ali, Lunatic, et ceux qui soutiennent son évolution, on aime, on déteste, mais Booba a réussi à s’imposer comme un poids lourd de la musique en France. Et cela malgré le peu de diffusion en radio et l’état du marché du disque. Moi je dis, performance.

C’est vrai que pendant une courte période, je me suis demandé à quoi il jouait. J’avais du mal à suivre son délire. Mais à mieux l’écouter, je ne peux que reconnaître qu’il est fort dans ce qu’il fait. Très fort!

Ses textes, souvent critiqués pour être complètement décousus, en comparaison à l’époque de Time Bombe et le personnage attaqué pour en dire bien plus que ce qu’il n’a fait ainsi que sur son style décomplexé n’ont à mon avis que fait monter les spéculations et enchères.
Son ego et ses paroles mégalo lui confèrent une image qui de toute évidence n’est pas ce qu’il est au quotidien mais renvoie tout de même l’image d’un mec qui réussi. Il gère bien ses apparitions médiatiques, sans pour autant exceller, il se défend honorablement et ça lui suffit.

L’une des chose qui saute aux yeux lorsqu’on suit ce type depuis le début, c’est l’évolution de son image et la manière dont il en joue. Mec de banlieue qui fait des aller et retours en prison il y a 10/15 ans, black de quartier qui gagne très bien sa vie et roule en Maybach aujourd’hui.
Il a réussi un truc tout bête à présenter, mais un peux plus long à mettre en oeuvre, c’est de se positionner comme un « winner ». Et en terme d’image et de business, ça marche!
On peut dire ce que l’on veut de ce type, mais je suis sur qu’il sait parfaitement ce qu’il fait. Et force est de constater qu’il le fait très bien.

Concernant Lunatic,  maintenant, l’album est une frappe! Que dire de plus!

Les prod sont une fois de plus completment ouf! A l’image de 0.9. Ces punchline toujours présentes, mais avec un peu plus de construction dans l’écriture, le tout donnant un album mélangeant des textes crus avec quelques pépites comme Paradis, Comme une étoile Jour de Paye, Ma Couleur ou même Killer sur des instru de malade.
Autant 0.9 avait peu de textes et beaucoup de sons, autant sur Lunatic, il a repris son stylo…

A dire vrai, lorsque Cesar Palace est sorti, je craignais un album mou, vide de sens, sans consistance ni intérêt. Je me suis dit, « c’est l’album de trop… »
Et en fait, après l’avoir bien écouté, je suis agréablement surpris de tomber sur des textes de Comme une étoile ou Killer. J’ai la sensation que l’on retrouve sur cet album un peu de l’époque « à l’ancienne » avec son style d’aujourd’hui et je trouve le mélange particulièrement bien réussi.

Ce mec est un bon, c’est un fait. Chacun de ses albums solo sont disques d’or ou de platine, il a su conserver une très grande partie de sa liberté pour ne pas dire la totalité, dit tout haut sur de la musique, ce que tout le monde pense tout bas et je vois mal comment ou pourquoi on pourrait reprocher à un mec d’avoir fait de son rêve sa vie et de kiffer!

Perso, je dis chapeau mec, tu cartonnes!

7 réflexions au sujet de « Lunatic: Juste Explosif! »

  1. « Mec de banlieue qui fait des aller et retours en prison il y a 10/15 ans ». j’ose espérer que c’est de l’humour.. renseigne toi mieux sur le bonhomme!

  2. Complètement d’accord avec Dark!! Trop d’incohérence sur ce blog!! On sent nettement que tu parle beaucoup de choses dont tu ignores tout (travail mpc a mourrir de rire!!) Les novices en la matière pourront peut être te croire (c’est ta cible, sache le)
    bye

  3. Je défend Adrien sur le taff sur MPC
    Qui te permet de le traiter de novice? Tu es peut être mieu?
    De nos jour les chances de devenir un beatmaker reconnu sont pratiquement nulle, donc on s’en fou l’essentiel c’est de kiffer fouiner des disquaires, de frissonner quand t’entend ton sample, tu le découpe, tu cherche tes perçu et tu fait un truc qui te fasse kiffer grave

    Maintenant les gens ne cherche qu’à faire un max de prod et de se la raconter d’avoir 50 prods a son actif, mais toute sans âmes
    D’autre se vente de faire une instru en 5 minutes? Tu trouves ça valorisant?

    Et puis, pour être bon, a un moment donner t’as été mauvais et t’as galerer a savoir faire quoi comment

    Envoi ton MySpace que je rigole un peu

  4. très bon blog…j’ai créer une page Facebook qui s’appelle
    Hip Hop Contre Courant /Hip Hop Des Valeurs…
    si ça peut intéresser…
    et en bonus une vidéo de beatmaking pour ceux qui aiment vraiment cet art

  5. Pas faux! Il a réussi à se façonner une image à la fois crédible dans le rap et dans la vie au fil du temps. Pour moi c’est l’un des seul rappeur au style libre en France. Il dit ce qu’il veut. On n’est plus dans le cliché du rappeur qui crie sa haine partout! Et on est surpris à chaque album. T’as bien compris le personnage Adrien.

Laisser un commentaire