Paparazzi au Musée ou la médiocrité exposée…

Vous en avez sûrement entendu parler, c’est l’expo qui fait grand bruit depuis quelques jours: Paparazzi au Centre Pompidou de Metz.

pigozzi-jean_mick-jagger-et-arnold-schwarzenegger_caac-the-pigozzi-collection_90-076-19.jpg.crop_display
Et forcément je ne peux m’empêcher de m’interroger sur la pertinence de cette expo.

En fait, je crois que deux questions se posent au regard des photos présentées:

1) ces images ont elles leur place dans un musée?
2) quel est le but d’une telle exposition?

Deux questions qui ne sont finalement pas si éloignées l’une de l’autre…

Sans y aller par quatre chemins, je crois très franchement que ces images n’ont absolument rien à faire dans un musée et encore moins dans une antenne du Centre Pompidou.
Que certaines d’entre elles aient une esthétique ou qu’elles témoignent d’une époque sans aucun doute. Mais de là à en faire des oeuvres d’art que l’on place dans un musée français de renommée international, très franchement ça me gène un peu. Surtout lorsqu’on sait comment, pourquoi et par qui sont réalisées ces photos.

Si la photo de presse people qui il faut tout de même le rappeler n’a absolument rien d’artistique ni dans l’intention puisque par définition c’est une commande ni dans le résultat puisque ces photos ne questionnent en rien et ne se rapportent à aucune référence devient de l’art par le simple fait qu’un commissaire d’exposition veuille (se) faire un coup de pub je trouve ça particulièrement dommage.

Je suis convaincu que cette exposition n’a pour unique but que de faire parler de l’antenne du Centre Pompidou de Metz, ce qui d’ailleurs marche à merveille. Elle relève bien plus du coup de pub sous couvert de démocratiser l’art et de faire rentrer le plus de monde possible au musée que d’une véritable volonté d’amener les gens à une réflexion sur une collection bien choisie et bien présentée.

Il est certain qu’il est bien plus simple de faire parler de sois et de faire venir des gens pour voir le cul de telle actrice ou la langue de telle autre qu’en montant une exposition d’un artiste encore méconnu mais bel et bien talentueux.

C’est vraiment donner de l’importance à des photos sans véritable intérêt.

Alors quand certains crient à la démocratisation ou à l’accès à la culture au plus grand nombre on ne peut évidemment qu’être d’accord avec, mais cela doit-il pour autant se faire en tombant si bas dans la médiocrité? Pas certain!

Laisser un commentaire