Paris Danse Hip Hop 2014

Punaise!! C’te baffe!

Paris Danse Hip Hop

J’étais hier soir au Casino de Paris pour Paris Danse Hip Hop, le show de danse Hip Hop qui ouvre chaque année le festival Paris Hip Hop.
Et pour cette 9ème édition, l’ouverture était comment dire…grandiose!

Avec les filles à l’honneur, les Crews ont présenté  pendant près de 2 heures des sessions de danse à couper le souffle.

C’était beau, touchant, plein d’énergie et de sensualité parfois. La danse Hip Hop comme rarement on en voit on la vie.

Face à ces danseurs et danseuses, j’ai pris une décharge d’émotions. Je me suis repris en pleine face ce qui fait la beauté de cette culture. Et après tout, j’en avais besoin.
Heureux d’avoir grandit avec ses valeurs, Peace, Love and Unity. De partage, de la transmission, de la tolérance, du métissage, du respect…
Fier que le Hip Hop, sous toutes ses formes, si décrié et catalogué il y a encore 15/20 ans, soit aujourd’hui mis sur le devant de la scène en plein Paris et fédère autant de personnes de tout âge, tout horizon avec dans la salle une mixité dont peu d’univers culturels peuvent se targuer.

En voyant cette énergie sur scène et en en recevant autant je me suis souvenu à quel point le hip hop a été important pour moi plus jeune et combien encore aujourd’hui, encré dans mon quotidien, ce qui le caractérise me tire vers le haut.

Juan, en maître de cérémonie, présente les Crews les uns après les autres avec deux équipes de moins de 15 ans de moyenne au début. Trop fort! J’étais touché par ces petits à la prestance scénique digne de certains adultes.

Puis les confirmés s’enchaînent sur des sons hip hop des années 90′ avec des styles différents allant de la technique à la performance jusqu’aux 14 filles du collectif 100% féminin, Paradox’Sal… 40 min de danse entre délicatesse, synchronisation, rythme et attitude.

Un grand moment de Hip Hop!

Je pense aussi à toute l’équipe d’ Hip Hop Citoyens qui organise cette quinzaine chaque année, la faisant grandir à la force du poignet (qu’est ce que c’est bon ce que vous faites les gars) et à Bruno, lui même sait. Pas besoin de grand discours.

Je suis ressorti à 23h30 du Casino de Paris, heureux, rempli d’un sentiment particulier mais tellement bon. J’avais retrouvé ce que j’avais perdu depuis plusieurs mois. L’Amour pour le Hip Hop avec un grand A!

Merci!

Laisser un commentaire