Premiers retours sur la MPC 2000XL

Quelle machine ! Mince alors !

C’est simple, voilà 5 jours que je l’ai et le seul « défaut » qui m’apparait est la complexité des menus qui peut en effet décourager certains au début
Une fois intégrée, ça ne pose plus de problème, c’est juste une question d’habitude. Mais il faut avoir le courage et la patience de le comprendre. (en même temps que se soit sur une 2000XL, une 1000, une 500 ou une 2500 c’est la même chose)

Côté prise en main, elle est très agréable. Avoir commencé sur la MPC 500 m’a aidé dans la compréhension des boutons, le fonctionnement global, le langage etc…

On se sent en confiance, on a envie de se laisser aller, de toucher ces pads et de trouver continuellement de nouveaux samples à découper… C’est un vrai plaisir que d’en jouer et d’apprendre constamment à faire de nouvelles choses avec. Bref quand on commence on ne s’arrête plus!

On a une vraie machine entre les mains et on le sent. L’écran inclinable (plus grand que sur la MPC 500) n’est pas une mince option et les informations qu’il délivre en sont donc plus claires.
La sensibilité des pads est extraordinaire et l’intuitivité surprenante. Une fois les principes de bases assimilés: sampler un son, le découper, l’assigner à un pad, le jouer et enfin sauvegarder le tout, c’est ultra plaisant.

En revanche, c’est une machine qui demande du temps, de la patience aussi, parce que faire un beat correct en quelques minutes est possible, mais ça ne vient pas en deux jours, ça s’apprend. Et puis une fois qu’on à mis la main dessus, on à tout simplement plus envie de l’enlever…
🙂

Laisser un commentaire