Qui a dit que le Rap était mort..?

Bon, le festival Paris Hip Hop 2011 tire à sa fin et ce n’est pas sans un petit pincement au cœur que j’écris ses quelques lignes. Si si, je vous assure!

Les deux semaines qui viennent de s’écouler étaient tout simplement géniales! Une superbe aventure!

Un gros coup de chapeau à l’association Hip Hop Citoyens, à Morgan, Julien, Matthieu, Maha (toujours au premier rang), Thomas, Yannick, Vincent, Majdi, MarOne, Hafid, Geneviève et tous les bénévoles pour l’implication de chacun et avoir fait que ce festival est eu lieu cette année encore.

Quelle expérience! Éprouvante, bien sur, 15 jours avec des évènements quotidiens en non stop, mais tellement énorme.
Tous ces moments passés ensemble, toutes les barres de rires, les coups de speed, les concerts et expo, les rencontres…

Alors oui, il y a aussi un peu de nostalgie pour avoir rencontré certaines personnes qui ont bercé mon adolescence comme Specta ou Vicelow (Saian Supa Crew), Konhndo (La Cliqua), ou encore Ekoué et Hamé (La Rumeur), mais il y a aussi beaucoup de plaisir. Le plaisir de voir aboutir et se dérouler cet évènement et de constater l’énergie, la joie, l’état d’esprit et la réception du public à chacun des évènements du festival. C’était grand!

J’en parlerais un peu plus bas, mais le concert de la Scred Connexion à La Bellevilloise ou de La Rumeur à La Cigale sont à mon avis d’ores et déjà des concerts d’anthologie.

Et puis bien sur Snoop Dogg! (je ferais surement un billet sur son concert…)

En tous cas au regard de cette quinzaine et de ce à quoi j’ai assisté, j’ai une question à poser: Qui à dit que le rap était mort?

Je n’ai pas de mot et plus de voix pour décrire le concert de lundi soir à la Bellevilloise.
Nemir, Le Scred Connexion au complet, 1995 et  l’Entourage sur la même scène… Le plus gros concert que j’ai vu depuis loooooongtemps!

Une soirée de fou! La salle pleine à craquer, un public survolté et des artistes qui mouillent le maillot, qui inondent la scène même!

Voilà le genre de concert que l’on aimerait voir tout le temps. Quasiment 3 heures de show avec, il faut bien le dire, 1 heure et demi de la Scred Connexion qui a tout simplement enflammé la salle. Impressionnant!
C’est vrai que ça faisait longtemps que la Scred Connexion n’avait pas fait un concert au complet dans une salle parisienne, mais là, c’était vraiment dingue…

Quelques sons du Poids des Mots de Mokless, sortie récemment, du Haroun ou Morad en solo, des classics comme Vieux avant l’âge (explosif!) ou Loin des rêves de Koma! Pffffff, c’te concert mes amis!!!

Sur la scène de la Bellevilloise, plus une vingtaine de personnes pour le freestyle de fin de l’Entourage à Barbes Clan en passant par la Scred ou Demi Portion, sans parler de DJ Simsima qui nous a fait une démo de scratch de très haut niveau. S’il y avait bien un évènement rap français à ne pas rater pendant ce Paris Hip Hop 2011, je crois que c’était bien celui là!

Un petit extrait avec un couplet de Koma:

Le concert où il fallait être!

Enfin l’un des deux concerts où il fallait être, parce que c’est sans compter avec celui du lendemain à La Cigale: La Rumeur!

C’te giflle! Artistiquement les gars sont là! ça peut paraitre dur, sans concession, voir radical dans certain cas, mais ce n’est ni plus ni moins que le reflet de la société retranscris, tel quel, sans fioriture (pas d’auto-tune de refrain chanté par une nana rincée ou que sais-je encore) au visage du monde.

C’est sur que les gars ne font pas dans la dentelle, mais quelle écriture, quelle maitrise de la langue française! On à envie de leur dire Merci! D’ailleurs c’est ce que je fais, « Merci les gars, vraiment merci!

Difficile de décrire ce genre de concert, mais je peux vous assurez que La Cigale était en flamme et que l’on ne peut pas rester insensible à ce qu’ils font. C’est pas possible. 14 ans que La Rumeur officie dans le Hip Hop, indépendant, sans soutien de médias de masse (voir même boycotés par les médias) ce qui ne les pas empêchés de faire des disques, d’en vendre, de remplir des salles comme La Cigale ou encore de faire un film comme De l’encre et tout ça en restant droit dans leur bottes, disant ce qu’ils ont à dire en gardant leurs valeurs et ça, ça force le respect…

Après tout ça, je vous le dis, le rap français n’est pas mort, il a même encore de belles années devant lui…

Laisser un commentaire