2 réflexions au sujet de « Sade: King of Sorrow »

  1. Et ben, c’est plus ce que c’était. A croire que les innovateurs d’hier n’ont plus rien à dire aujourd’hui.
    Mais bon, respect quand même.

Laisser un commentaire