Sampler et Chopper : Deux écoles ?

Il y a me semble-t-il deux manières principales de bosser ses samples.

1) Tout par ordinateur:
Tu samples sur un logiciel, tu découpes avec ce même logiciel puis tu repositionnes les boucles toujours avec ton logiciel.
Tout se fait sur un ordinateur et aucune machine n’entre en ligne de compte excepté la platine pour le sample, si tant est que tu prennes un son sur un disque…

2) Tout sur MPC:
Méthode qui consiste à enregistrer le son dans la MPC et à le découper avec la machine (Trim/Loop/Zone…) pour ensuite le rejouer avec les pads. Là, tout passe par la MPC.

Me concernant, j’ai commencé par la première méthode pour très vite arriver à la seconde.

Mais depuis peu, je mélange les deux…

C’est à dire que pour un gain de temps évident j’enregistre sur Audiacity par exemple.

Je découpe mon sample, en fait plein de petits morceaux (plus ou moins long) puis j’en fais un programme (.pgm) pour la MPC. Je place ensuite ce programme sur ma carte SD et l’upload sur la MPC.

Le principal intérêt est de gagner du temps sur tout le traitement du sample, gagner de la précision aussi et enfin d’avoir plus de possibilités au niveau des effets tout en gardant le jeu aux pads avec la MPC.

C’est aujourd’hui la façon avec laquelle je me sens le plus à l’aise pour travailler.

Parce que soyons clairs, le plus long dans tout le travail de prod n’est pas de faire une rythmique ou de rejouer un sample, mais bel et bien de trouver LE sample, de le découper correctement et de lui ajouter les effets qui vont bien (si l’on veut).

Et vous comment travaillez-vous vos samples ?

10 réflexions au sujet de « Sampler et Chopper : Deux écoles ? »

  1. alors…bon déjà tous les samplers ne sont pas des MPC ^^mais bon on aura tous compris.
    moi perso je boss pas sur ordi, j’aime pas ça, les VST les plugin tout ça c’est pas pour moi, après c’est sur que dans la découpe, le calage etc ça doit être plus simple. en plus toute les vidéo de beatmaking que je vois le confirme, les mecs on des fois une platine, toujours un synthé/clavier maitre et tout sur ordi. (tu as vu la vidéo de Soulchidren qui fait le beat de l’effet papillon pour youssoupha ?)
    moi je fait tout sur sampler puis pour l’instant j’ai juste une version Light de Cubase avec laquelle je ne peut rien faire ci ce n’est de dupliquer mes boucles ce qui me convient parfaitement.
    sinon j’ai un mac et j’ai vu que Audacity était compatible, et comme j’aimerais avoir plus de liberté dans le placement de mes boucles j’aurais aimé que tu en dises plus sur ce logiciel… c’est pour la découpe des sample mais peut tu faire le montage final d’une instru avec lui ? merci a toi si tu as tout lu. ^^

  2. Oui, je cite la MPC mais c’est bien sur les machines en générale dont je parle.
    Alors non je n’ai pas vu la video de Soulchidren, mais je vais y jeter un coup d’oeil ;-).

    Concernant Audacity c’est un petit logiciel, léger, qui te permet d’enregistrer, de découper d’isoler et de rajouter tout un tas d’effets sur tes sons. Tu peux ensuite les exporter en MP3 ou en Wav. Son avantage c’est qu’il lit tout plein de formats audio. C’est un soft indispensable.
    Faire le « montage » d’une instru avec est tout à fait possible, mais c’est assez sommaire par rapport à un Logic Express par exemple…

  3. merci pour ces infos,
    sinon je sais pas si tu en a déjà parlé sur le « phénomène » Serato et autres
    t’en penses quoi?

  4. Pour être tout à fait honnête, je ne connaissais pas Serato. J’ai téléchargé Scratch Live. Et tout de suite ça m’a saoulé… D’avoir des cases dans lesquelles tu glisses des sons, je n’ai pas eu plus envie que ça de me plonger dedans.
    Mais c’est un avis à chaud et je suis en revanche certain que les possibilités qu’offrent ce genre d’alternatives sont multiples. Je vais regarder un peu plus en détail de quoi il en retourne et je te dirais.

  5. Moi c’est un peu hybrid… enfin pour le travail des samples à proprement parler c’est MPC. Parceque j’ai l’habitude de découper avec la mpc et que je trouve l’ergonomie bonne pour le travail des samples… lorsque l’on veut vraiment donner ce coté chopper ( à la pete rock ou autre ) Après pour le beat et les instrument je bosse sur PC, car le travail d’édition y est beaucoup plus facile.

  6. lol google plein de surprise.

    juste au passage, je travail en dur avec des control de surface et reason 5 qui fait maintenant mpc (kong). auparavant je samplait par deux log differents SF pour la prise et recycle pour retravailler la fin …fastidieux , mais ultra efficace ;). j’ai dejà essayé le sample « materiel » (akai ect..)et franchement les pad c’est bien ,bemol niveau gain de temps c’est pas top.

    mais a présent avec l’audio direct dans reason , je me fais vraiment plus chier ( prise , edition , ect ) bref all in one .
    a tester pour les amateurs de sons pas forcement peura.

    slt a tous , chacun sa route chacun son chemin, l’important c’est que l’on y arrive bien 😉

  7. ouais faut ce genre de solution, le native instrument Maschine de mon point de vue a l’air plutot bien pour ça !

  8. Nous travaillons exactement de la meme maniere Adrien,j’aurais deux trois questions a te poser pour l’enregistrement ( tout les volumes, samples sur les pads que j’ai programmé ect..)une fois que j’éteint ma MPC 1000 en bref je suis obligé de tout reprogramé a chaque fois et c’est lourd SOS

  9. Salut Thomas,
    ça fait quelques temps que je n’ai pas allumé la MPC500 mais de mémoire, pour éviter ça il faut que tu crées un programme. Tu le sauvegardes sur la carte mémoire en lui donnant un nom. Quand tu rallumes ta MPC tu dois le charge. Pour ce faire : shift + « Load » et en allant chercher le programme que tu souhaites. Il va se charger et tu devrais retrouver l’ensemble de tes samples et des effets que tu leurs a donnés sur les pads correspondant.

Laisser un commentaire