Sebmaestria et ses Beatz

« Chroniqué »

Un petit billet pour présenter Sebmaestria, Beatmaker, auteur de l’album Hi Fi Beatz, sur le label Lejuque Box.

Mais avant ça, je tiens à replacer le contexte:

J’ai été contacté par label Lejuque Box pour chroniquer, trois de leurs artistes. Après avoir écouté les trois en entier, j’en ai choisi un qui a attiré mon attention. J’ai pris le temps de construire ma réflexion et dois dire que pour le coup, c’est assez difficile pour moi de me mettre dans la position du critique.

Pourquoi? Et bien parce qu’en réalité, à travers cette demande, on me confère la légitimité à donner mon avis et donc à juger le travail de quelqu’un, que je ne connais pas, inconnu du grand public et qui a la même passion que moi, le son.
Pas facile, facile…

Voilà, une fois que ça est dit, je peux y aller.

Il s’agit donc de l’album Hi Fi Beatz de Sebmaestria.

Globalement, les tracks s’écoutent. Entre disco/funk et soul, chacune est différente, dans les sons comme dans les rythmiques bien qu’une influence électro ressorte du projet.

Le travail est bien fait, c’est carré, on sent que le gars bosse ses sons et qu’il ne les fait pas par dessus la jambe.

Je dirais que d’une manière générale, se sont des sonorités « d’aujourd’hui ». Les mélodies aux pianos et violons emblématiques du rap français des années 90′ laissent place à des instruments plus synthétiques et aux rythmes saccadés. Le tout plutôt bien imbriqués.

Pas forcément mon style sur toutes les tracks (d’ailleurs chacun le sien), même si perso j’aime bien lorsqu’il y un côté un peu « dégueulasse » dans la sonorité. Mais ce n’est qu’une question de style et ça n’enlève en rien la bonne construction des prod.

Mes coups de cœur se portent sur High School et Theory of Old School.

[dewplayer:http://www.acontrecourant.fr/wp-content/uploads/2010/03/06-high-school.mp3]
[dewplayer:http://www.acontrecourant.fr/wp-content/uploads/2010/03/13_Theory-Of-Old-School.mp3]

Enfin, j’ attache beaucoup d’intérêt à l’histoire du projet et à sa couleur. Pour moi, un album, est un carnet de voyage, une invitation de l’artiste à le suivre au fil de ses péripéties durant 50 ou 60 minutes. Il faut qu’il y ai une cohérence artistique.
Et pour le coup, là, je dois avouer être un peu perdu. J’ai l’impression que nous sommes plus près de la compilation que de l’album sans pour autant refléter l’ensemble du travail de Sebmaestria lorsqu’on écoute d’autres de ses sons sur son Myspace (ou vous pourrez d’ailleurs télécharger gratuitement Hi Fi Beatz).

Mais dans le fond est-ce vraiment si grave? Un beatmaker qui fait un disque, qu’on accroche musicalement ou pas, ça fait toujours plaisir, surtout quand c’est bien fait.

Laisser un commentaire