Téléchargement Gratuit et Légal…

CDToujours dans cette même réflexion que je menais ici, voilà que le groupe Radiohead s’apprête à sortir un nouvel album le 10 octobre en téléchargement gratuit et légal.

A l’image des chansons de Noir Désir ou plus récemment du live de Coldplay, sans pour autant parler de mode, la tendance ne serait-elle pas de prendre le problème de l’économie musicale à contre pied (pour ne pas dire à contre courant… ;-)) en se disant que finalement ce ne sont que des MP3 sans artifice et que même si cela peut convenir aux ado collectionneurs d’iPhone et autres lecteur MP3, ça ne peut pas satisfaire les aficionados et autres fans et que ça ne vaudra jamais une émotion lors d’un concert, un album vinyl 35×35 ou un coffret collector série limité avec poster, dvd et bonus track. La valeur de ces objets étant d’ailleurs bien supérieur à une chanson mp3 à 0,99 centimes d’euros….

Alors recentrage de cible ? ça m’en a tout l’air. Il paraît évident que ces choix de distributions sont stratégiques.

La valeur marchande est bien sur importante, mais celle-ci s’indexe sur la valeur « émotionnelle » que procure l’achat. (enfin c’est mon opinion) donc plus on banalise et standardise un objet, plus sa valeur marchande baisse, mais plus sa valeur « émotionnelle » s’évapore…

Et aujourd’hui, je trouve qu’il n’y rien de moins valorisant et donc de moins plaisant qu’un son en MP3 ou un CD. Perso, je ne trouve aucun plaisir à acheter, ouvrir et glisser un cd dans un lecteur. C’est devenu de la pure consommation et plus un acte culturel. On met un cd ou une chanson dans son panier comme on y mettrait des fruits ou des légumes. Poussée à son paroxysme, la consommation des produits culturels (dont les cd font partis) n’a plus l’aura dont ils devraient bénéficier.

En revanche, je suis tout excité à l’idée d’aller à un concert ou complètement subjugué par l’histoire, la pochette et le son qui ressort d’un disque vinyle.

Je n’ai aucun problème à dépenser plusieurs dizaines d’euros dans des vinyles alors qu’il est  impensable que je n’en dépense ne serait-ce que 10 pour un CD (éventuellement si je veut vraiment l’album et qu’il n’existe pas en vinyle et encore…)

Je trouve cette initiative (peut-être parce qu’encore marginale) une bonne idée pour justement attiser la curiosité, faire découvrir sa musique et amener le publique à passer à l’acte d’achat sur des « produits » plus engageant et plus satisfaisant sur un plan commercial.

Il doit y avoir un lien entre l’artiste, son produit (sa musique/œuvre) et son auditoire. Ce lien ne peut pas se faire en quelques clics pour un téléchargement, même payant. C’est impossible.

Acheter de la musique doit rester quelque chose d’accessible mais quelque chose dont l’envie vient du fait que l’on apprécie l’oeuvre ou l’artiste, ou que l’on souhaite la/le découvrir et non du fait que l’on a simplement envie d’en disposer comme n’importe quelle autre chose.

Laisser un commentaire