The Impossible SnobJect!

Petite histoire, gros coup d’gueule! Et pourtant, étaler ce genre de truc sur mon blog est loin d’être mon hobby favoris, mais j’ai deux trois anecdotes comme ça avec des marques et je pense que je ne vais plus me gêner…

Commençons par celle-là.

Dans le cadre des Arts Déco, j’ai un projet photo libre à mener sur un mois. Je décide alors de prendre en photo toutes les personnes de mon entourage proche que je vois durant ce mois de janvier au polaroid en portrait et de rassembler ces photos dans une boite.

Pour réaliser ce projet, je finance les polas que j’achète chez The Impossible Project à Paris ou chez Negatif Plus. A raison de 20 euros la boîte de 8 films (oui oui, vous avez bien lu, 2,5 euros la photo) autant vous dire que le budget films pour ce projet explose tout. Mais qu’importe. C’est le jeu. Je n’avais qu’à choisir un autre outil (ou un autre projet!)

Lors d’une de mes sessions d’achat à la boutique à Paris, après avoir déjà dépensé plus d’une centaine d’euros, je demande quand même comment cela se passe pour les partenariats lors de projets artistiques, au cas ou. On me répond que cela existe et qu’il faut envoyer un mail. Super! Je laisse une carte histoire de laisser une trace, paye mes boîtes, rentre chez moi.
J’ envoie donc un mail quelques jours plus tard à la personne concernée. Un mois s’écoule, aucune réponse. Qu’à cela ne tienne. Je réalise mon projet et au regard de la forme qu’il prend, me dis qu’il serait bien de continuer ma série de portraits et même d’étendre à de l’urbain. Mais bien sur la question du budget se pose à nouveau.

N’ayant plus de films, je retourne à la boutique en racheter. Au moment de passer en caisse, je signal avoir envoyer un mail pour un partenariat de projet artistique il y a maintenant plus d’un mois sans réponse. Interloqué mais loin d’être embarrassé, on me demande à qui je l’ai envoyé et me recommande de réitérer mon envoi avec un Pdf explicatif. Une nouvelle fois, je paye mes films et rentre préparer mon Pdf de présentation.

J’y passe le temps nécessaire, me représente, présente le projet, y glisse des images et envoie le mail.

Voilà maintenant 10 jours que j’ai envoyé mon nouveau mail et n’ai une fois de plus aucune réponse. il va falloir que je me fasse une raison 🙂 .
Même pas un mail de « Merci de ton intérêt, mais ton projet est bien pourris. » ou « Tes photos sont sympas mais en ce moment c’est compliqué => Garde la pêche! » Nan, rien de rien! Woualou! Du j’men foutiste complet!

Vous me direz, ils ont le monopole sur les Polas « à l’ancienne » alors un type, même pas connu, qui fait une école d’art, ils s’en fiche probablement royalement. Mais c’est quand même un peu moyen comme relation client je trouve. C’est surtout un manque de respect et du foutage de gueule total. Pour prendre ma carte bleue, aucun problème y avais du monde au balcon. Mais pour répondre même à la négative à un simple mail, ce qui me parait être juste normal il n’y a plus personne. Et que l’on ne me dise pas, « oui, mais on reçoit énormément de mails, bla bla bla, bla bla bla… » Tous le monde reçois énormément de mails, et si ce n’est pas gérable ne donnez pas votre adresse mail et personne ne vous écrira.
D’autant que je ne demande pas la lune, juste 8 boites de films (soit 64 films) pour l’ensemble du projet. Que celui-ci s’inscrit dans le cadre d’une école d’art, que je me proposais de leur présenter le projet une fois terminé etc…

Mais non, rien. Alors voilà, comme visiblement on ne répond pas aux mails chez The impossible Project peut-être que l’on lis le web… En attendant, à défaut de vous présenter le projet photo, voilà mon retour d’expérience avec cette marque.

A bon entendeur, Salut!

 

Edit:

Après avoir Twitter à The Impossible Project Europe mon article, j’ai reçu une réponse (négative) dans les 4 heures qui suivaient…

Laisser un commentaire