Une pensée pour Jean Ferrat…

Ce week-end est un week-end particulier.

Je ne publierais pas le Vinyle du week-end, bien que ce ne soit pas le choix qui manque. Je fais aussi l’impasse sur quelques découvertes dont je vous parlerais plus tard. L’heure n’est pas à ces papiers, le cœur n’y est pas non plus. Hier, Jean Ferrat (Jean Tenenbaum de son vrai nom) nous a quitté à l’age de 79 ans.

Non pas que nous étions intimes, mais au travers de ses chansons, de ses mélodies, de son écriture et de ses reprises des poèmes d’Aragon, Jean Ferrat m’accompagne depuis de longues années. Il a beaucoup influencé dans mon écriture et j’en suis très fier.

C’était un grand chanteur et c’est pour moi un moment très fort.

Artiste engagé, artiste censuré mais artiste adoré, Jean Ferrat fait partie de ses incontournables de la chanson française qui ont fait bien plus que de pousser la chansonnette. J’ai eu la chance de le découvrir assez jeune et suis tout particulièrement affecté par son décès.

Laisser un commentaire