3 Comments

  1. Jones

    Très bon article Adrien, je te rejoins entièrement sur ce point de vue…
    Je ne suis moi-même pas très au fait de ce type de pseudo-croisades judiciaires mais j’ai souvent l’impression que le rap est à l’heure actuelle la seule catégorie musicale à se retrouver aussi souvent devant des tribunaux pour des affaires de lyrics acides…
    Je n’ai jamais entendu parler de chanteurs de variète avariée qui se font attaquer en justice par rapport à leurs propos (en même temps, comme tu le soulignais très judicieusement, ce n’est pas en faisant de la soupe sans opinion ni âme et de la chansonnette décérébrée que ça leur arriverait ^^)
    Ce genre de comportement montre à quel point certaines personnes ont un raisonnement étriqué et sans le moindre sens pratique : il n’y a pas de meilleure manière de faire de la pub à quelqu’un que de le trainer en justice aux vues et au su de tous…
    Il n’y a pas de meilleure manière d’intéresser des jeunes que l’on veut « préserver » d’une mauvaise influence à celle ci que de la montrer du doigt en hurlant « pas bien »
    D’un autre point de vue, strictement plus personnel, je trouve que Zemmour est un petit facho sans une once de jugeotte et sans la moindre classe qui ferait bien mieux de se préoccuper des procès dans lesquels il est accusé, et qu’il perd, d’ailleurs, plutôt que d’essayer d’en intenter à d’autres, qui, plus réfléchis, n’ont pas sa malveillance… ça, c’est dit.
    Pour ce qui est du reste, la vérité dérange toujours un peu. Et même sans qu’il y en ait forcément beaucoup dans les paroles de ces artistes que le parquais finit par recevoir, il y en a certainement un fond, autrement, il seraient attaqués pour diffamation ou autre… mais généralement, ce n’est pas le chef d’accusation le plus souvent énoncé.
    Enfin voilà, que dire si ce n’est que la liberté d’expression a bon dos au pays des droits de l’homme?
    Navrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *