Zoxea à bien tout dans la tête

Je n’ai pas eu le temps de revenir sur cet album depuis la présentation il y a un bon mois de sa cover. Mais je dois quand même faire une entorse à ma ligne éditoriale pour faire une petite chronique de ce 11 titres.

Je parlais du retour des anciens il y a deux mois ici même et bien force est de constater que c’est un retour en Puissance!

Même si la chronique musicale est d’habitude réservée aux disques vinyles et normalement publiée le dimanche, je prends un peu d’avance en espérant que le vinyle de Tout dans la Tête sorte bientôt, mais je ne pouvais pas passer à côté.

Avec cet album, c’est un peu comme un regain d’espoir. Une sensation nouvelle qui me ramène une dizaine d’années en arrière.

Comme beaucoup d’albums d’anciens avant sa sortie il y a un mélange d’espoir et en même temps de scepticisme qui s’installe autour.
Les chroniqueurs, passionnés et auditeurs, attentistes, espèrent retrouver le truc qui fait différence avec quand même au fond d’eux cette crainte que l’époque n’est plus la même et que les anciens se fassent doucement voler la vedette.
Comme s’ils devaient encore prouver quelques choses après tant d’années de distorsion de la langue française.

Et bien soyons en sur, Zoxea n’a non seulement rien à prouver à qui que se soit, mais en plus encore beaucoup de chose à transmettre!

A la première écoute de l’album c’est d’abord ça qui m’a marqué.

A l’image de 60 Piges, j’ai retrouvé un Zoxea à l’aise, entre flow et instrus biens faites. Des thématiques touchantes comme celles de Boulogne Tristesse, Oui je l’aimais ou de Ma Lady, un peu de recadrage comme C’est nous les reustas avec Busta Flex en pleine forme et un peu de fun en famille avec Showtime.

Un mélange de thématique qu’harmonise parfaitement la plume, le flow et la voix du King de Boulogne.

A la seconde écoute, gros coup de cœur (probablement ma chanson préférée de l’album) pour Parole et Musique dans la même veine que Rap Musique que j’aime. Et sur moi, ça marche à la perfection.

Mélancolie et mélodie, avec un superbe texte, le trio gagnant!

Mais ce qui me plait le plus dans cet album c’est la sincérité, l’émotion et la nature même des textes de Zoxea.

Tout dans la tête rassemble un contenu quasi irréprochable renvoyant l’auditeur au plus grandes heures du rap français, avec une qualité et une actualité dans les sonorités et les productions qui font de cet opus un véritable album s’inscrivant dans l’histoire du rap français.

C’est à mon avis la force de cet album et ce que Zoxea à réussi à transmettre à travers seulement 11 titres.

Nous retrouvons enfin des messages, des références, une qualité textuelle et cela même dans les morceaux les plus vifs! Preuve que le rap n’est pas que mensonges, injures et véhémences. Preuve que le rap à un second souffle sans tomber dans le réchauffé

Zoxea, pourtant attendu au tournant, revient donc avec succès, jetant un pavé dans la marre pour le plus grand bonheur de nombreux trentenaires et à mon avis, pas que… Il serait de bon ton que les plus jeunes tendent aussi l’oreille.

Voilà un rap mûr, à l’image du rappeur en question et de ce que le rap français a été pendant des années avant de se désagrégé petit à petit au profits d’un niveau lyrical et instrumental à la limite de la médiocrité.

Alors forcément  c’est un peu comme passer des BB Brunes (Attention, toute comparaison avec un groupe de rap pour les moins de 15 ans serait totalement fortuite 🙂 ) à un retour des Stones, le choc est d’autant plus fort.
Mais que l’on ne s’y trompe pas, Zoxea, n’a pas attendu le rap pour marcher, il lui redonnerait même ses lettres de noblesses…

2 réflexions au sujet de « Zoxea à bien tout dans la tête »

  1. quelqu’un sait si le vinyle verra le jour bientot ? ….au moins le maxi de « Boulogne Tristesse », il nous faut l’instru !!!

    CNN, once again…..

Laisser un commentaire